Questions fréquentes (FAQ)
Annonce objet perdu
Service clients
À propos
Médias
Emplois
Publicité
Mobilité réduite
Webcams
Un pas vers l'avenir: les Tpb et leur nouvelle station de recharge

Initialement prévu pour début 2020, le début de l'exploitation a subi quelques retards. Mais le moment est maintenant arrivé: la ligne 9 des Transports publics biennois fonctionne comme prévu avec des bus à batteries et une station de recharge.

L'utilisation de bus à batteries et de la station de recharge associée, fait partie de la stratégie des Tpb visant à électrifier entièrement leur flotte à moyen terme. Les véhicules 201 et 202 de types Hess BGT-N2D ont été livrés au début de l’année 2020. La construction de la station de recharge, par contre, a été un peu plus problématique.

Du Débarcadère jusqu’aux Tilleuls

La station de recharge initialement prévue au Débarcadère, a été déplacée à l'autre terminus de la ligne 9, à l'école des Tilleuls, principalement en considération de la protection du patrimoine. En raison des diverses procédures de coordination et d'approbation, le calendrier initial n'a malheureusement pas pu être tenu.

Tout s’accélère

Une fois le permis de construire accordé, la station a pu être réalisée rapidement. En février, la maisonnette des transformateurs a été construite, en mars, les fondations de la station et la station de recharge elle-même, et le 26 mai l'électricité y a circulé pour la première fois. Cette phase a été suivie d'une phase de test, au cours de laquelle quelques problèmes de jeunesse ont pu être résolus. Grâce à cette phase de test, une idée concrète du fonctionnement réel a pu être établie. La ligne 9, dans sa configuration initiale, et sa station de recharge seront officiellement mises en service par Erich Fehr, maire et président du conseil d’administration des Transports publics biennois le 25 juin 2021.

Le fonctionnement de la station de recharge

À l'arrivée, le chauffeur appuie sur un bouton de chargement situé dans le bus. Le pantographe - un dispositif familier des chemins de fer - descend alors automatiquement et s'arrime au bus. Pour ce faire, le véhicule doit être positionné à l’arrêt avec précision. Le processus de recharge se déroule alors à une puissance maximale de 7,5 kW par minute, celle-ci est régulée automatiquement par le système. Le temps d'arrêt prévu de quatre minutes est suffisant pour recharger suffisamment les batteries.